Ce n'est que le 4 juillet 1993, à une nouvelle émission de 7 sur 7, que Michel Rocard, qui cherche à se distancier de la droite revenue au pouvoir et à qui l'animatrice rappelle sa phrase célèbre, donne à sa position une forme moins absolue. Les rocardiens se réclament souvent de la pensée de Pierre Mendès France lorsqu’ils prônent une politique économique « réaliste » et une culture de gouvernement. Il met en avant les arguments liés à l'accès aux routes énergétiques, une plate-forme de paix dans le Caucase, les Balkans et le Proche-Orient, une économie de marché en plein essor et une nation démocratique et laïque : « La Turquie représente une démocratie chrétienne à la mode musulmane à la fois économiquement libérale et conservatrice sur le plan des mœurs[77] ». Il accompagne Pierre Mendès France au meeting de Charlety. Michel Rocard se présente à l'élection législative partielle d'octobre 1969 dans la 4e circonscription des Yvelines, et bat le Premier ministre sortant Maurice Couve de Murville[26]. Juppé, Norlain, Richard et Rocard, « Économie : Michel Rocard propose de supprimer la dissuasion nucléaire pour réduire le déficit », « Michel Rocard : « Le pacs aurait pu suffire » », « Michel Rocard s'en prend à françois Hollande et au gouvernement », « Michel Rocard est de retour en France », « Rocard « en soins intensifs » en Suède après un malaise », « Ligne Cotonou-Abidjan : « Vincent Bolloré est en train d’essayer de nous voler », dénonce Rocard », « Mort de Michel Rocard : il a succombé à un cancer », « Michel Rocard sera incinéré à Paris et ses cendres inhumées en Corse », Rocard quasi-absent des réunions du Conseil de l'Arctique ? [Photos], The Impossible : l'histoire vraie derrière le film, On est en direct : malaise sur le plateau après une remarque sèche de Louane à Laurent Ruquier, TPMP : Kelly Vedovelli s'en prend à Cyril Hanouna puis se fait exclure du plateau, Les 12 coups de midi : l'incroyable coup de chance du maître de midi qui découvre l'étoile mystérieuse. D'abord avec Geneviève Poujol en 1954 avec qui le célèbre homme de gauche a eu deux enfants Sylvie et Francis. Le 18 mars 2009, Nicolas Sarkozy le nomme ambassadeur chargé de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique[91]. En 1972, Michel Rocard s'est remarié avec Michèle Legendre. Il écrit : « Pendant plus d'un siècle, la France a prétendu mener en Algérie la politique dite de l'assimilation, qui seule justifiait l'intégration de l'Algérie dans le territoire de la République. Résumé. Il a également la tutelle du Conseil supérieur de la coopération. De son côté, le candidat socialiste Gaston Defferre, allié à Pierre Mendès France, n’obtient que 5 %. La dernière modification de cette page a été faite le 3 février 2021 à 11:48. Michel Rocard : le jour où sa femme a échappé à la mort dans un attentat terroriste [Photos], Michel Rocard : l'hommage national à l'ancien premier ministre [Photos], Michel Rocard est décédé à l'âge de 85 ans, Mort de Michel Rocard : France 3 lui rend hommage et déprogramme l'heure D, ce soir [Photos], Jean Boissonnat : mort du journaliste économique, co-animateur du débat Giscard-Mitterrand de 1981 [Photos], Obsèques d'Alain Decaux : Hossein, Sinclair et de nombreuses personnalités... lui rendent un dernier hommage [Photos], Emmanuel Macron : 5 choses que vous ne savez (peut-être pas) sur le nouveau ministre de l’Économie. Le 7 février 2013, il exprime ses réserves sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, estimant que le PACS « aurait pu suffire »[98]. Il qualifie d’« assassin » le ministre de la Justice d’alors, François Mitterrand, qui refuse 80 % des demandes de grâce de condamnés à mort algériens[3]. Je l'ai déjà dit et je le réaffirme : « nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde » », « contribué de façon remarquable au développement du rôle international du Québec et au maintien des liens privilégiés entre les deux gouvernements ». N'ayant pas la majorité à l'Assemblée nationale, pendant ses trois années à Matignon, Michel Rocard recourt 28 fois à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution, pour 13 textes, ce qui fait de lui le chef de gouvernement ayant le plus souvent utilisé cette procédure facilitant l'adoption d'un texte par l'Assemblée nationale[48], plus souvent que tous les autres Premiers ministres de gauche de la Cinquième République réunis[réf. Michel Rocard est arrivé accompagné de Jean-Paul Huchon ; moi, avec mon patron. Michel Rocard est victime d'une hémorragie cérébrale en juin 2007 en Inde, où il est opéré[100]. Michel Rocard Né le : 23/08/1930 Décédé le : 02/07/2016. La principale raison de ce choix pragmatique réside dans la volonté d'ouverture vers le centre de Mitterrand, et que Michel Rocard, par ailleurs très populaire, aurait été le mieux à même de réaliser[39]. Rocard se justifia en déclarant qu'il fut le seul premier ministre à ne pas bénéficier de majorité, mais critique Manuel Valls, qui se réclame de son héritage politique, en déclarant qu'il brutalise la majorité[51]. Il est incinéré à Paris et ses cendres sont inhumées à Monticello[108], en Haute-Corse[109]. Mais à partir de là, ce n’est pas non plus une raison pour que la France se charge de toutes les xénophobies du monde. Après la défaite du général de Gaulle lors du référendum du 27 avril 1969, Michel Rocard en appelle à « un pouvoir de transition vers le socialisme »[25]. Un mois avant le premier tour de l'élection présidentielle de 2007, il tente en vain de convaincre Ségolène Royal de se désister en sa faveur, pensant pouvoir éviter la défaite de la gauche face à Nicolas Sarkozy[81],[82]. Michel Rocard est un homme politique français, né le 23 août 1930 à Courbevoie (Seine). Le couple a deux enfants prénommés Antonin et Justine. Avec Michel Serrault (Docteur Charles Moreau), Nicole Courcelle (Hélène), Laurence de Monaghan (Claire), Pascale Rocard (Pauline), Martine Legrand (Bernadette) Sortie France: 28 Fevrier 1979. L'absence de projet d'insertion et d'encadrement prévu à cet effet permit très rapidement à ses détracteurs de dire que du sigle RMI, le « I » d'insertion était « jeté aux oubliettes ». Lors de la campagne présidentielle de 1974, il soutient François Mitterrand. Le 2 juillet 2016, Michel Rocard s’éteignait à l’âge de 85 ans, emportant avec lui tout un pan de l’histoire politique française. Il critique le Programme commun adopté par le PS et le PCF, estimant que ces partis « ont choisi de ne pas […] proposer un programme socialiste »[27]. Michel Rocard est nommé inspecteur des Finances en 1958, puis secrétaire général de la Commission des comptes et des budgets économiques de la nation en 1965. Il se prononce dans Le Monde du 13 avril 2007, soit neuf jours avant le premier tour, pour un accord Royal-Bayrou[84],[85]. Pascale Rocard est la petite-cousine de l'homme politique Michel Rocard. L'intrigue revient sur la rivalité qui opposa les deux hommes pour obtenir l'investiture socialiste à l'élection présidentielle de 1981. Il est ambassadeur chargé de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique de 2009 à sa mort. ", Michel Rocard a épousé en avril 2002 Sylvie Pélissier, ancienne conseillère en communication de la Poste, de quinze ans sa cadette qu'il avait rencontrée en juillet 1994. Marié en 1954 avec Geneviève Poujol, il a deux enfants, Sylvie et Francis. Michel Rocard, un des premiers politiques à assumer le divorce, commentait : "Au moins aurais-je tenté de réconcilier le droit, le fait et l'équilibre privé. Il démissionne du Parlement européen à la fin du mois de janvier 2009, mettant fin à sa carrière d'élu politique après quinze années de présence au Parlement européen et quarante ans après son premier mandat d'élu[89]. Il est élu sénateur des Yvelines le 24 septembre 1995. Les analystes font remarquer que Mitterrand ne facilite pas la tâche de son Premier ministre durant son mandat[43], Rocard déclara que la cohabitation Mitterrand-Chirac était plus heureuse[44]. Bouleversé, son fils lui avait rendu un hommage poignant. Je l'ai déjà dit et je le réaffirme : « nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde » », dit Michel Rocard dans l'allocution du 7 janvier 1990[69].) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On l'avait vu affaibli ces derniers mois. Grand fumeur de Gauloises sans filtre[102], il se déclare guéri d'un cancer en 2015[103], mais meurt finalement des suites de cette maladie le 2 juillet 2016, à l’hôpital de la Salpêtrière, à l'âge de 85 ans[104],[105]. Michel Rocard est nommé Premier ministre, le 10 mai 1988, au début du second septennat de François Mitterrand. Par la suite, le montant de la CSG s'est accru jusqu'à représenter en 2010 le double du produit de l'impôt sur le revenu, soit 6 % du revenu national[59]. Il devient membre du bureau exécutif en février 1975 et secrétaire national chargé du secteur public. Après avoir été à l'école primaire avec Claude Chabrol, il obtient son baccalauréat scientifique mention assez bien en 1946, grâce à ses bonnes notes dans les matières littéraires[2]. Furent votés par cette procédure la création du CSA, des lois de finances ou encore la loi de programmation militaire[49]. Présenté comme une assistance temporaire pour aider les chômeurs en fin de droits à se réinsérer, il deviendra un véritable revenu à long terme[57]. Ayant laissé un testament précis sur le triple hommage qu'il souhaitait à sa mort[106], il reçoit une cérémonie au Temple de l'Église protestante unie de l'Étoile le 7 juillet[N 4]. Dans le même registre, le recours au vote bloqué devient régulier, alors que le PS s'est engagé dans ses propositions de 1981 à le limiter[50]. Frédéric Attal, Christophe Bellon, Noëlline Castagnez-Ruggiu. La candidate socialiste le charge de rédiger un rapport-programme sur le numérique qui sera publié sous le titre République 2.0 - Vers une société de la connaissance ouverte[83]. Dans un livre en forme de dialogue avec l'ancien commissaire européen Frits Bolkestein publié en 2006[79], Michel Rocard va jusqu'à estimer que « viendra un jour où on débaptisera l'Union européenne, parce que, comme Français, je suis obligé de vous dire que quand l'Algérie sera là, nous serons plus tranquilles »[80]. Pour subvenir à ses frais d'études, son père le fait engager pendant deux ans comme tourneur-fraiseur dans son laboratoire de physique de l'École normale supérieure, où il a pour contremaître un militant politique et syndical qui l'initie à l'histoire de la gauche[11]. Michel Rocard devient Premier secrétaire du Parti socialiste entre 1993 et 1994. Michel ROCARD 1930-2016; Michèle LEGENDRE 1941-2010 Union(s) et enfant(s) Marié le 8 juillet 2000 avec Juliette ENAUX 1968 dont. Le couple se sépare en 1968[4], Michel Rocard se remarie en secondes noces en 1972 avec Michèle Legendre (1941-2010), docteur en psychologie, le couple a deux enfants, Loïc (né en 1973, polytechnicien, conseiller énergie des Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, puis depuis mai 2017 PDG de TechnicAtome[5],[6]), et Olivier ; puis en troisièmes noces le 20 avril 2002 avec Sylvie Pélissier, conseillère en communication[7]. Michel Rocard est mort le 2 juillet 2016 des suites d'un cancer à l'âge de 85 ans. Sylvie ROCARD 1956-2008; Francis ROCARD … Il exerce plusieurs fonctions au Parlement européen en présidant les commissions de la coopération et du développement (1997-1999), puis de l'emploi et des affaires sociales (1999-2002) et enfin de la culture (2002-2004)[75]. Il s'en prend également à l'association altermondialiste ATTAC (« monument de bêtise économique et politique », selon l’ancien Premier ministre). Il relève « une mentalité proche de la ségrégation raciale qui interdisait aux musulmans, sauf exception, l'accès aux fonctions de responsabilités, même mineures, dans leur propre pays[16] ». Une nouvelle compagne qui lui donnera deux fils, Olivier et Loïc. Remarqué lors des Rencontres de Grenoble en 1966, il devient secrétaire général du PSU en 1967. Michel Rocard, préface du livre de Milojko Drulovic, « Du pillage pur et simple, fulmine Rocard ». Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation. En effet, le jeune homme est, dorénavant, l'un des membres imminents du cabinet du … Du côté de Michel ROCARD 1930-2016: avec Geneviève POUJOL 1930. Invitée sur le plateau de "Ça commence aujourd’hui", ce mercredi 23 septembre, la veuve de Michel Rocard, Sylvie Pélissier, est revenue sur les débuts de leur relation, marqués par le secret. Il exerce des responsabilités trois ans comme chef de troupe adjoint et trois ans comme chef de troupe (ayant d'ailleurs Lionel Jospin comme éclaireur)[2]. Michel Rocard est issu d'une famille de la moyenne bourgeoisie, protestant du côté de sa mère ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles, Renée Favre, catholique de celui de son père Yves Rocard, résistant, professeur et chercheur en physique , qui est cependant agnostique. Lors du scrutin législatif au cours duquel les socialistes sont lourdement défaits, Michel Rocard est lui-même battu dans sa circonscription des Yvelines par Pierre Cardo, maire UDF de Chanteloup-les-Vignes ; malgré cet échec personnel, il devient en octobre de la même année premier secrétaire du PS, le premier à être élu par les délégués au congrès national. Alors que se déclare la guerre d'Algérie, il rejoint les socialistes en rupture avec Guy Mollet à propos de la politique algérienne. En janvier 2013, il publie, avec l'économiste Pierre Larrouturou, un essai alarmiste sur la crise, prédisant la fin de la croissance[97]. Il décide de se détourner de cette voie, ce qui provoque un conflit familial[9] : son père, souhaitant qu'il entre à Polytechnique, lui coupe les vivres dans un premier temps. L'antagonisme qui couvait entre les deux hommes depuis au moins 1977 dure jusqu'à la mort de Mitterrand, en 1996[3]. Simultanément, il diminue les charges assises sur les salaires de façon à favoriser l'emploi sans modifier le montant global des prélèvements obligatoires. Michel Rocard passe par le scoutisme unioniste où il entre comme « louveteau », avant d'être « éclaireur ». Soutien de Bertrand Delanoë au congrès de Reims l’année suivante, il menace de quitter le Parti socialiste en cas de victoire de Ségolène Royal, qui perd finalement face à Martine Aubry[86],[87]. Aux côtés d'Alain Juppé, il propose de supprimer la force de dissuasion nucléaire française[96],[95]. Le lendemain de cette annonce, il est salué par une ovation des députés du Parlement européen[90]. Le casting de Mask Singer saison 2, vous en pensez quoi finalement ? En s'opposant aux « nationalisations à outrance » et en acceptant l'économie de marché, le rocardisme semble être à l'opposé des positions défendues par le Parti communiste dans les négociations du Programme commun. C'est avant tout pour militer en faveur de l'Europe qu'il adhère en 1949 aux Étudiants socialistes SFIO[12], où il essaie en vain d'attirer le jeune Jacques Chirac. L’échec de la liste qu’il conduit aux élections européennes entraîne son remplacement à la tête du Parti socialiste par Henri Emmanuelli. Michel Rocard arrive au pouvoir dans une période de croissance économique[53] (3,8 % en 1988) au moment où un dollar faible aide l'industrie exportatrice française. Il reconquiert le siège de député de la circonscription de Conflans aux législatives de 1978. Il adhère au Parti socialiste autonome (PSA) dès sa création par Édouard Depreux et Alain Savary[15]. De son demi-siècle d'engagement, demeurent nombre de … En réalité, il se serait senti spolié par Laurent Fabius, qui met en avant la « modernisation » de la France, une thématique chère à Michel Rocard[37],[38]. Il rejoint le Parti socialiste (PS) en 1974 et fait figure de rival de François Mitterrand en se voulant le dirigeant d'une « deuxième gauche », réformiste et anticommuniste. En 2014, il participe à la création de l'association MichelRocard.org, qui valorise son héritage politique et intellectuel[114],[115]. Il bénéficie, du fait de la progressivité de l'impôt, de recettes fiscales exceptionnelles[54]. Avec son conseiller à la sécurité Rémy Pautrat, auparavant directeur de la DST, il relance le Comité interministériel du renseignement (CIR)[71] et un Plan national de renseignement visant à ce que Matignon prenne une part active dans l'orientation générale de la recherche des services en France plutôt que la laisser à la seule initiative de ces derniers. Avant de rencontrer Sylvie Pélissier (qui deviendra donc Rocard après leur mariage le 20 avril 2002), Michel Rocardfut marié en 1954 avec Geneviève Poujol, docteure en sociologie avec qui il a eu deux enfants : Sylvie et Francis. Par la suite, il conseillera le rapprochement du régime des fonctionnaires sur celui du privé, mais restera opposé à l'augmentation de l'âge de la retraite au-delà de 60 ans qui est, selon lui, « un chiffon rouge » qui cache la complexité des situations réelles[61]. Il est hospitalisé en soins intensifs en Suède en mars 2012 à la suite d'un malaise cardiaque[101]. Il soutient encore cette idée en 2009 en prenant ses distances vis-à-vis du modèle historique de l'État yougoslave[29]. Je m’abonne ! souhaitée]. Il rencontre Victor Fay en 1953 et tire un grand enseignement de cet intellectuel militant[13]. … En août 2007, il est membre de la « commission Pochard », sur la condition enseignante et le statut des enseignants, voulue par Nicolas Sarkozy et lancée par le ministre de l'Éducation nationale, Xavier Darcos ; il en démissionne le 31 janvier 2008 à la suite du titre d'un entretien au Figaro qu'il juge « mensonger »[88]. Jacques Malterre (pseudonyme) et Paul Benoist, Par intérim du 3 avril au 24 octobre 1993 (désigné et investi officiellement le 24 lors du. Son action pendant ces années est notamment marquée par la loi du 29 juillet 1982, dont il est à l'origine et qui établit les contrats de plan État-Région. Liste des citations de Michel Rocard classées par thématique. Peu avant sa nomination à Matignon, ce dernier avait déclaré à Ambroise Roux en 1987 : « Je vais le nommer puisque les Français semblent en vouloir […] Mais vous verrez, au bout de dix-huit mois, on verra au travers »[40],[41]. Celle-ci affiche une tendance décentralisatrice (congrès de Nantes, 1977), puis ouvertement hostile aux nationalisations intégrales (à 100 %) préparées par les mitterrandistes (congrès de Metz, 1979). Michel Rocard a annoncé lui-même leur divorce en 1988 au Point où il évoque Michèle comme "une grande dame" sans doute une manière d'éviter toute paparazade, mais aussi de se distinguer de François Mitterrand qui n'avait jamais renoncé publiquement à son mariage avec sa femme Danièle. Il perd ce siège en 1973. Il marque cependant sa curiosité pour le courant « Utopia »[réf. Après avoir vécu la douleur immense de perdre sa fille ainée Laurence le 14 avril dernier, l'ancien chef de l'Etat a appris samedi la mort de son "ami de jeunesse", Michel Rocard. Il déclare que bien qu'il fût ministre d'État, il n'avait pas plus de prérogatives que les autres, et que Mitterrand n'avait pas vraiment l'intention de suivre le Plan.